Rachida Dati est mon amie

Parfois au travail, j’envoie mes considérations tout à fait surfaites à mon DG préféré. Nous nous entretenons de sujets aussi diverses qu’affriolants. Nos discussions valsent au gré d’un humour décapant sur les rapports, les lignes budgétaires… Les déficits et les demande du ministère sont pour des joies sans cesse renouvelé tel le chiot heureux et insouciant s’ébrouant dans la rosée du matin.

Ou sinon, parfois c’est la crise.

Je suis légèrement, très légèrement ce qu’on appelle communément, sous pression.

Disons qu’une certaine fatigue intellectuelle alliée à la technique approuvée (et éprouvée) depuis des centaines  d’années de « je suis trop capable de faire 12 choses à la fois car je suis une femmmmmmmmmme (libérée) » peuvent donner un résultat pas exactement conforme aux attentes de la working girl qui sommeille (ivre morte) en moi.

A tout hasard, un exemple pour toi lecteur chéri (le premier qui me vient à l’esprit) (une broutille). Tout à l’heure, j’ai donc envoyé un mail à mon DG préféré pour l’informer de l’évaluation positive que je donnais à un dossier qui disait pleins de chose sympa mais qui contenait surtout cette phrase là :

J’ai le plaisir de vous faire savoir que mon ovulation est tout à fait positive

Évidemment je l’ai vu au moment où je cliquais sur le bouton ENVOYER (bon calmons nous, il y a juste mon N+1 +2 +3 et le monde entier qui sont en copie, il n’y a AUCUNE raison de paniquer)

(merde)

(re-merde)

(p***** de re bordel de merde)

Bien que je ne doute pas un seul instant du souci particulier qu’il porte au bonheur de chacun de ses employés,  là précisément, j’ai comme une hésitation sur sa considération concernant ma capacité de procréation.

(disons que l’utérus de la femme à ses raisons que la raison du mail ne connait pas)

Clairement, je paye un truc très mal que j’ai fait (je savais que je n’aurais jamais du écraser cette immonde blatte, c’était peut être la réincarnation d’un panda tout mignon ou de Gandhi…)

Un avenir glorieux s’annonce à moi.

Advertisements

1 commentaire (+ vous participez ?)

  1. David
    Oct 08, 2010 @ 22:20:26

    Encore un mail envoyé par un collègue qui a de l’humour …
    Au boulot, ca se fait souvent, à la relecture d’un de mes rapports, je découvre que « j’ai une grosse … » … euh comment dire … « une grosse personnalité » !?
    Heureusement que je l’ai relu … pour une fois 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

A lire sous peine de châtiment immédiat

Ce blog est garanti sans pépin, sans modération ni censure. Il est conseillé dans le cadre d'une alimentation cynique et alcoolisée. Ne convient pas aux personnes imperméables au 12ème degré ainsi qu'aux choux de Bruxelles.

Fautes avouées, à moitié…

%d blogueurs aiment cette page :